Make your own free website on Tripod.com

Managua

 
 
Managua est une ville réellement originale. Si vous cherchez le centre de  Managua, vous ne le trouverez pas: Managua n'a pas de centre. Il a été détruit par le tremblement de terre de 1972, et les problèmes de  l'époque firent remettre sa reconstruction . Avec le temps la ville se fit plusieurs centres, et maintenant plus personne n'est réellement intéressé par la reconstruction de l'ancien Managua, dont il reste les ruines comme témoins de l'horreur du séisme.
Si vous regardez Managua depuis les collines voisines, vous ne verrez que des arbres, car la plusparts des batiments n'ont pas d'étage, et sont recouverts par la végétation abondante de Managua; peu d'immeubles émergent des arbres parmis lesquels l'édifice du Banco de América, le plus haut du pays (photo ci-contre).  Managua est peut-être la seule capitale champêtre, on se sent à la campagne tout en étant en pleine ville. Une autre particularité de managua est sont système d'adresses: quelques rues ont des noms, mais personne ne les connaît, ici on se repère avec les 4 points cardinaux à partir d'un point de repère connu: de là où fut le petit arbre, un pâté de maison vers le Lac , et 25 pas vers le haut (vers le haut est l'Est car le soleil va vers le haut quand il est à l'Est, vers le bas est l'Ouest, vers le Lac est le Nord, seul le Sud conserve son nom).
   Le Lac de Managua, petit frère du Lac de Nicaragua embellit la ville, et lui donne un aspect portuaire. Sa topographie assure un futur touristique prometteur à Managua, si on réussit à restaurer la rive du Lac, et si on la conditionne pour le tourisme. Espérons qu'avec le temps les managuas (habitants de Managua) apprennent à redécouvrir leur lac.
Jusqu'au siècle dernier, Managua était un bourg, et elle s'est agrandit rapidement après avoir été élevée au rang de capitale en 1852,  comme résultant d'une concurence  pour ce rôle entre Granada y León. Pour cette raison Managua n'a pas de quartier colonial, et n'en a jamais eu.
 

 

Monument à Rubén Darío

 
Rubén Darío l'illuste poète de la litérature en Espagnol était Nicaraguayen. Beaucoups d'édifices et de monuments de managua portent son nom.
.
.
.
.
.
.
..
.
.
.
.
.
.
.
.
.

 

L'Ancienne Cathédrale

 
L'ancienne cathédrale de Managua fut partiellement détruite par le tremblement de terre. Maintenant c'est un musée..
.
.

 

La nouvelle Cathédrale

 
 
.
.
.
 
La nouvelle Cathédrale a été inaugurée en 1994. Cette construction d'avangarde montre le désir des Nicaraguayens de reconstruir et moderniser leur pays, et montre la capacité de cette nation pour réaliser des oeuvres architecturales de prestige. La religion au Nicaragua n'a jamais perdu sa force, et continue à réunir les Nicaraguayens malgré leurs différences politiques..

 

Retour à la page principale